SkypeFacebookTwitter

Les origines zen et asiatiques de la sophrologie

La sophrologie du bien-être est une méthode, une pratique et une philosophie. Elle aide l'individu à trouver un nouvel équilibre et une certaine sérénité dans la vie de tous les jours.

La naissance de la sophrologie en Asie

La sophrologie venue d'Asie a d'abord été connue en Espagne. Introduite en 1960 par le professeur Alfonso Caycedo, un chirurgien spécialisé en psychiatrie et neurologie, elle s'inspire de techniques européennes et asiatiques. Au cours de ses voyages en Europe, Alfonso Caycedo a appris des méthodes d'hypnose et de relaxation. Puis il a vécu plusieurs années en Asie, où il s'est inspiré de techniques de yoga, du bouddhisme tibétain et du zen japonais. C'est aussi pour cela que la psychologie et sophrologie flirtent…


La sophrologie venue d'Asie transmet l'essence de toutes ces philosophies, en adaptant leurs pratiques pour servir l'élargissement de la conscience et une meilleure harmonie du corps dans la vie quotidienne de l'expatrié.

La sophrologie d'Asie à la recherche du bien-être

La sophrologie d'Asie est basée sur la concentration sur les sensations perçues par le corps. L'objectif de la sophrologie venue d'Asie n'est cependant pas de changer l'expérience en elle-même mais de construire une relation saine avec elle, et avec le monde qui nous entoure. Elle promeut le bien-être, la détente et l'acceptation de soi, afin de se sentir en accord avec soi-même et bien dans son corps. C'est aussi cela la sophrologie du stress.


La sophrologie d'Asie permet de voir que la solution, ou du moins une partie de la solution aux problèmes, est en soi, et accompagne chaque consultant sur le chemin de la sérénité.